UN RÉPIT TEMPORAIRE

Une voix intérieure, à peine perceptible, murmure : « Pourquoi cette délibération ?On parlait de banques « too big to fail », ce sont les marchés qui le deviennent.Avec ses applications qui ne visent que la commodité de l’existence, la science nous promet le bien-être, tout au plus le plaisir.Un défi de taille nous attend.Même situation à l’UMP, où une double compétition s’est ouverte en vue de 2017 : celle pour la présidence du parti, qui se déroule en ce moment, et celle pour la primaire de 2016, sur une plus longue période.Keynes, qui n’avait de cesse de rappeler l’impossibilité de prédire l’avenir ou même notre comportement de demain, souhaitait que les économistes « parviennent à se penser humblement, comme des personnes compétentes sur le même plan que des dentistes… ».Ils font mouvoir alors une pièce de leur propre jeu, et ainsi, jouant « à l’aveugle », se représentant mentalement à tout moment les positions respectives de toutes les pièces sur tous les échiquiers, ils arrivent à gagner, souvent contre d’habiles joueurs, les parties simultanées.Ce sont des facteurs complexes que l’économie comportementale juge utile d’examiner pour appréhender les phénomènes économiques.pierre alain chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Sachez vous éloigner car, lorsque vous reviendrez à votre travail, votre jugement sera plus sûr ».Imaginez maintenant souscrire à un service dans votre automobile connectée qui prendra rendez-vous chez le garagiste dès l’instant où vos plaquettes de freins auront atteint un point d’usure déterminé.Il ne s’occupait pas d’elle, mais de lui-même.Mais ce cas est trop éloquent pour ne pas s’interroger de manière plus générale sur l’efficience de l’action politique.Montrons-lui qu’une République peut être une République, quelque invraisemblable que cela paraisse ; faisons-lui voir qu’une armée nationale peut être une armée nationale, et même une armée.

Share This: