Stabilité financière internationale : L’indispensable coopération

Mysticisme et christianisme se conditionnent donc l’un l’autre, indéfiniment.Dès qu’elles se ressaisissent, elles figent cet écoulement soit en une immense nappe solide, soit en une infinité d’aiguilles cristallisées, toujours en une chose qui participe nécessairement de l’immobilité d’un point de vue.Le profit de l’un est le profit de l’autre.On constate un transfert des marchés de l’économie traditionnelle vers l’économie numérique, dans quasiment tous les domaines d’activités.C’est dommage ; car ils savent certainement ce qu’ils ne disent point ; et l’on perd, par leur silence, l’occasion d’apprendre des choses qu’il serait très important de savoir, et qu’on ne sait pas.La sympathie et l’antipathie irréfléchies, qui sont si souvent divinatrices, témoignent d’une interpénétration possible des consciences humaines.Mais après chacune aussi se referme le cercle momentanément ouvert.Arnaud de Lummen , propose un déroulé dont la méthode a été « testée » et améliorée auprès de dizaines d’élèves.Que pense-t-on d’elles, en bas ?Mais ou l’on se borne à traduire ainsi le fait psychologiquement constaté en un langage physiologique qui nous paraît encore moins clair, ou c’est toujours à une métaphore qu’on revient.A la décharge du Japon, c’est l’ensemble de nos repères qui se retrouvent aujourd’hui violentés, bousculés, voire inversés, avec des rendements négatifs régnant sur les obligations de bien de nos nations occidentales.Les expériences menées ci et là prouvent que c’est rapide, facile et réalisable.

Share This: