Quand la zone euro dévalue… intérieurement

La Banque du Japon détient déjà des titres publics à hauteur de 40% du PIB du pays, et elle s’est engagée à en acheter chaque année à hauteur de 16% du PIB dans le cadre du programme de relance économique du Premier ministre Shinzo Abe.Rarement leader mondial a été soumis à un choc d’une telle violence.C’est précisément ce qui se passe aujourd’hui dans le cas des PC nouvelle génération.Il a senti la nécessité de briser les sceaux des monades, de nier leur isolement et d’y tailler portes et fenêtres.S’ils avaient accédé aux demandes de Syriza pour mettre la Zone Euro à l’abri d’une possible crise majeure, ils auraient validé ce scénario de prise d’otages, qui inspire toutes les partis populistes en Europe, notamment Podemos en Espagne ou les frondeurs socialistes et le Front National en France.Car l’économie ne peut être considérée comme un domaine autonome qui ne devrait rendre des comptes qu’à elle-même.Notre contradicteur Arnaud de Lummen, a convaincu et remporté haut la main une victoire pour ce projet, nous ne pouvons que nous incliner.La jeune fille à laquelle s’adressait lady Breynolds, une Anglaise d’une vingtaine d’années, qui avait des yeux de gazelle rêveuse, un teint d’orchidée rose, mais qui venait de jouer cinq parties de tennis avec une fougue et une endurance extrêmes, Dorothy Perry, à demi couchée dans le fauteuil d’osier, la nuque appuyée, répondit dédaigneusement :— Je ne trouve pas que cette étrangeté lui aille bien.De toutes les harmonies qui se rencontrent sous ma plume, celle-ci est certainement la plus importante, la plus belle, la plus décisive, la plus féconde.Ce passage, nous re­culons indéfiniment le moment de l’envisager.Ces deux éléments, étendue et durée, la science les dissocie quand elle entreprend l’étude approfondie des choses extérieures.

Share This: