Pierre-Alain Chambaz

Pour autant, cette confiscation de la quasi-totalité de son marché de la dette par la Banque du Japon – outre son côté nauséabond et malsain – devrait servir d’enseignement suprême aux banques centrales occidentales dans le cadre de leurs programmes respectifs de « Quantitative Easing ». Le temps où nous ne faisions pas confiance aux femmes est dépassé. Elle bouleverse leur âme sensible. Cependant quelque chose y manquait, presque toujours. Pour que les banques et les autres institutions financières puissent remplir leur rôle crucial de soutien à la croissance et à l’emploi, elles doivent absolument agir pour regagner pleinement la confiance de l’opinion publique. Elle a donc canalisé une activité d’abord diffuse dans la masse protoplasmique. Le temps est l’éternité de Dieu, l’espace est son immensité ; et le rigoureux spiritualisme, la foi religieuse de ces grands hommes ont beau protester contre l’intention de donner de l’étendue et des parties à la substance divine : la force de l’analogie les entraîne. La vérité est qu’on obtient ainsi une imitation artificielle de la vie intérieure, un équivalent statique qui se prêtera mieux aux exigences de la logique et du langage, précisément parce qu’on en aura éliminé le temps réel. La stabilité monétaire (Geldwertstabilität), dans une mer de populisme et de désarroi, n’a guère de sens. Dans l’homme d’esprit il y a quelque chose du poète, de même que dans le bon liseur il y a le commencement d’un comédien. C’est cette raideur que nous extériorisons quand nous prêtons au devoir un aspect aussi sévère. La peine du dam retombe sur celui même qui l’inflige. À notre époque, tout homme, depuis le premier jusqu’au dernier, vit sous le regard d’une censure hostile et redoutée. L’agriculteur qagne ainsi non seulement un levier technologique, mais aussi l’opportunité d’un nouveau modèle économique : ne plus être l’une des extrémités de la chaîne d’approvisionnement mais s’approprier son contrôle et celui de ses propres données. la liberté de Dieu fondée précisément sur ce qui semble fait pour la détruire, puisque Dieu réalise tout ce qu’il pense, et dans l’ordre où il le pense, et qu’il n’y a pas même lieu à imaginer un choix ; le monde distingué des idées divines par cela seul que les idées divines sont en Dieu, et que le monde ; fait à leur image, est hors de lui, tandis qu’on déclare ailleurs que rien n’est ni ne peut être hors de Dieu, qu’il est le lieu universel, que tout ce qui est est en lui ; c’est un système repoussé d’abord par la raison commune, si l’on entend par là les opinions généralement reçues, et en On ne saurait contester que la formation ou construction d’un nombre implique la discontinuité. Fait intéressant, les récits de l’époque ne révèlent que peu de signes de colère du public à l’encontre des économistes après que la catastrophe ait frappé en 1929. Les premiers raisonnent ainsi : « Le chemin n’est pas encore tracé, donc il peut prendre une direction quelconque. En pareil CAS, l’objet et le sujet doivent être vis-à-vis l’un de l’autre dans une situation analogue à celle des deux trains dont nous parlions au début : c’est un certain réglage de la mobilité sur la mobilité qui produit l’effet de l’immobilité. La méthode a priori se distingue par le caractère agréable de ses conclusions. Or, ce jugement d’induction est rationnellement fondé sur ce que, dans l’expérience telle qu’on vient de l’indiquer, le choix des points de repère (ou des valeurs de la pression pour lesquelles la vérification expérimentale a eu lieu) doit être considéré comme fait au hasard ; car la raison n’aperçoit aucune liaison possible entre les causes qui, d’une part, font varier les volumes d’une masse gazeuse selon les pressions, et les circonstances qui, d’autre part, ont déterminé l’intensité de la pesanteur à la surface de la terre et la masse de la couche atmosphérique, d’où résulte la valeur du p Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « La façade d’une maison n’appartient pas à son propriétaire mais à celui qui la regarde ».

Share This: