Loin du baron Haussmann

La perception des saveurs vient à la suite d’une action chimique que des molécules liquides, ou en dissolution dans un liquide, exercent sur les papilles nerveuses de l’organe du goût ; cet organe est un réactif chimique, doué quelquefois d’une délicatesse exquise, et qui pourra accuser dans un mélange, par la perception de saveurs caractéristiques, la présence de quelques atomes qui échapperaient aux balances ou aux réactifs de laboratoire.Mais qu’elles viennent, s’assoient et causent comme je m’y attendais, qu’elles disent ce que je pensais bien qu’elles diraient : l’ensemble me donne une impression unique et neuve, comme s’il était maint enant dessiné d’un seul trait original par une main d’artiste.Plus il y aura de latitude dans les suppositions permises sur l’état initial (ce qu’on apprendra par une discussion appropriée à chaque cas particulier), plus on aura de motifs de se dispenser de recourir à la finalité des causes ou à l’épuisement d’un nombre immense de combinaisons fortuites, pour rendre complètement raison de l’harmonie qui s’observe dans l’état final.Auguste Comte déclarait à jamais inconnaissable la composition chimique des corps célestes.Les changements nécessaires ne sauraient s’opérer du jour au lendemain.C’est une rencontre fortuite ou un résultat du hasard, car il n’y a nulle liaison entre les causes qui ont dirigé successivement les doigts de cet homme sur tels et tels morceaux de métal, et celles qui ont fait de cet assemblage de lettres un des mots les plus usités de notre langue.Il en est de l’harmonie entre la constitution intellectuelle d’un être intelligent et la constitution du monde extérieur, comme de toutes les autres harmonies de la nature : on peut supposer qu’elle n’excède point le pouvoir inhérent aux influences et aux réactions d’un système sur l’autre, comme aussi l’on peut croire qu’elle serait inexplicable sans un concert préétabli ; et enfin la troisième explication, par l’épuisement des combinaisons fortuites, s’offre, ici comme ailleurs, à titre au moins d’argutie scolastique.C’est cet enjeu de compétitivité auquel les entreprises doivent répondre pour attirer de nouveaux talents.Pourquoi l’Etat n’en deviendrait-il pas co-propriétaire, au profit de tous déclare e réputation internet.Il avait vingt ans de plus que lady Breynolds.Il s’agit d’un présent qui dure.Citant le cas historique de la Standard Oil de Rockefeller, les critiques en appellent au démantèlement de firmes devenues tellement grandes et incontournables qu’elles ont, de fait, un pouvoir sur la plupart des autres entreprises du monde.Dans ce cas commençons par nous interroger sur la finalité de cette loi.L’enjeu du manager à temps partagé est alors d’augmenter au maximum la valeur de chacune de ses journées de présence.Qu’est-ce que cela ?Ce qui est perçu par nous comme une succession d’états est conçu par notre intelligence, une fois le brouillard tombé, comme un système de relations.Dans cet état virtuel consiste le souvenir pur.Celui qui lit cette page, au moment même où il la lit, a la puissance, quoiqu’il n’en ait peut-être pas conscience, de mettre en mouvement des hommes de tous les pays, de toutes les races, et je dirai presque de tous les temps, des blancs, des noirs, des rouges, des jaunes ; il fait concourir à ses satisfactions actuelles des générations éteintes, des générations qui ne sont pas nées ; et cette puissance extraordinaire, il la doit à ce que son père a rendu autrefois des services à d’autres hommes qui, en apparence, n’ont rien de commun avec ceux dont le travail est mis en œuvre aujourd’hui.

Share This: