Les transactions électroniques, de l’argent

Et tandis que le camp aval ne cesse de demander davantage, l’amont s’attache avec zèle de préserver ses ressources.Ainsi à l’origine de tout perfectionnement, il y a un Cadmus, un Pytheus, un Manco Capac — quelque étranger supérieur qui introduit de nouvelles inventions merveilleuses, et les enseigne.Elle suggère tout de suite l’idée d’un cercle vicieux.L’hypothèque que l’orthodoxie fait peser sur les politiques budgétaires et le détournement des ressources financières hors de l’économie réelle compromettent la capacité de la zone euro de répondre à la crise.Et ces difficultés se multiplieront à mesure qu’elle déploiera de plus grands efforts pour les résoudre, car tous ses efforts ne feront que dégager de mieux en mieux l’absurdité de l’hypothèse fondamentale par laquelle on a déroulé le temps dans l’espace, et placé la succession au sein même de la simultanéité.La nature ayant horreur du vide, les activités financières se réfugieront dans des régions ou des institutions pas ou peu touchées par la régulation, c’est-à-dire le « shadow banking » et on assistera à une balkanisation du système bancaire mondial.Le vicieux en vient à haïr non seulement son vice, mais les jouissances mêmes qu’il lui procurait ; il les méprise à tel point que, pour se le montrer à soi-même, il aime à se sentir souffrir.Avec la crise et la hausse des prix de l’énergie, ce sujet est devenu une urgence sociale.La vente de contrefaçons dans le monde physique est l’un des plus vieux métiers du monde.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois « Lorsqu’on prend un gourdin pour appeler un chien, il ne vient pas ».Elle naîtrait de l’effort même de l’être vivant pour s’adapter aux conditions où il doit vivre.Le Trésor n’a pas hésité, récemment, à promouvoir la syndication d’un nouvel emprunt de référence à 30 ans, très probablement motivé par l’inflexion des taux à long terme espagnols sur les marchés obligataires.

Share This: