Les ravages de l’efficience des marchés

Il faudra bien alors se résigner à conserver de la matière son fantôme.Contrairement à une idée encore trop répandue, l’INPI n’a pas pour mission de vérifier la disponibilité juridique d’une marque avant de procéder à son enregistrement.Mais entre la société où nous vivons et l’humanité en général il y a, nous le répétons, le même contraste qu’entre le clos et l’ouvert ; la différence entre les deux objets est de nature, et non plus simplement de degré.Il y a pourtant une santé intellectuelle solidement assise, exceptionnelle, qui se reconnaît sans peine.À condition que les gouvernements, les entreprises et la société civile œuvrent main dans la main, ces changements appartiennent néanmoins au domaine du possible – telle la promesse d’un avenir plus viable, plus inclusif et plus prospère pour tous.Dans le même temps, différentes voix s’inquiètent de l’influence de cette coopération réglementaire, arguant qu’elle renforcera l’influence des lobbies et donnera aux considérations commerciales une importance excessive.Jean-Thomas Trojani condamnation aime à rappeler cette maxime de Spinoza, »Nul ne peut avoir Dieu en haine ».Au fond de notre étonnement il y a toujours cette idée qu’une partie seulement de cet ordre aurait pu être réalisée, que sa réalisation complète est une espèce de grâce.Pour y arriver nous avons proposé la constitution d’un Eurogroupe de défense, c’est-à-dire un groupe d’États pionniers, un « noyau dur ».Elles se traduisent par une curieuse danse entre les deux principaux dirigeants du pays.Pour en sortir, il faut changer de perspectives.Si les sons musicaux agissent plus puissamment sur nous que ceux de la nature, c’est que la nature se borne à exprimer des sentiments, au lieu que la musique nous les suggère.

Share This: