Les économistes ne devraient-ils pas être moins catégoriques?

Il suffira, pour s’en convaincre, de penser à ce qu’on éprouve en apercevant tout à coup une étoile filante, dans ce mouvement d’une extrême rapidité, la dissociation s’opère d’elle-même entre l’espace parcouru, qui nous apparaît sous forme d’une ligne de feu, et la sensation absolument indivisible de mouvement ou de mobilité.En le voyant rentrer, le dernier, les femmes qui attendaient au salon devinèrent qu’il y avait eu une suite à la discussion, et que ni le père ni le fils n’avaient cédé ; et comme elles causaient, entre elles, de sujets féminins, de ces petites choses faciles dont elles peuvent parler sans penser, elles ne s’interrompirent pas, mais elles furent saisies, glacées, énervées, chacune selon son tempérament, par l’apparition de ce vieil homme atteint dans le profond de son être.Enfin, l’encouragement de l’accès à la propriété ne bénéficie malheureusement pas aux pauvres qui restent – dans leur écrasante majorité- locataires, alors qu’une politique publique digne de ce nom devrait au contraire avoir pour objectif de rendre le marché immobilier accessible à l’ensemble de la société.C’est à peine s’ils ont un corps, je veux dire une figure imaginable.Le PIB africain devrait être multiplié par 15 d’ici à 2050, anticipe la Banque mondiale, tout en soulignant les risques que font peser « les répercussions économiques liées aux activités des groupes terroristes et l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest ».Désormais, face à ces tensions, la demande d’un véritable dialogue doit être entendue.A la fin de l’année, Antonio Fiori décide de tourner la page, devenu trop orienté sur les outils à son goût.L’habitacle de 2014 serait celui d’un véhicule populaire des années 1970, comme la 4 L, par exemple.On change par là d’un inlinitième la somme totale de la douleur dans l’univers.Par une étrange et clandestine complicité, les grands partis s’entendent à ne pas livrer leurs pensées sur les « printemps arabes », leurs automnes ou leurs étés possibles ; ils s’accordent pour ne jamais évoquer Poutine, son mandat à vie et son accouplement avec le PC chinois dans d’inimaginables records de corruption ; ils ne soufflent mot de l’Iran, sa tyrannie théocratique et sa bombe…Sans cela, ce ne serait qu’une sorte de monstruosité, comme ces plantes qui n’ont ni feuilles ni presque de racines, rien qu’une fleur.

Share This: