Le vrai enjeu de la désintermédiation

L’expérience nous présente un flux de phénomènes : si telle ou telle affirmation relative à l’un d’eux nous permet de maîtriser ceux qui le suivront ou même simplement de les prévoir, nous disons de cette affirmation qu’elle est vraie.Dans ces domaines essentiels (logement, transports, qualité de l’air, développement économique…), il est donc temps d’initier une nouvelle organisation politique à l’échelle du Grand Paris, à l’instar de ce qui a été entrepris pour la sécurité depuis que la Préfecture de Police est compétente sur les territoires de la petite couronne.Tout d’abord, le principal argument concerne la réduction du taux de pauvreté où le salaire horaire peut tomber en théorie à 1 euro de l’heure.Aux États-Unis, les bénéficiaires finaux sont moins évidents ; en effet, ils ne sont pas divulgués publiquement.Et pendant ce temps, les bonus des traders se remettent à flamber et les banques d’affaires se remettent à spéculer de plus belle.Au contraire, dans l’hypothèse où nous nous pla­çons, science et métaphysique seraient deux manières opposées, quoique complé­mentaires, de connaître, la première ne retenant que des instants, c’est-à-dire ce qui ne dure pas, la seconde portant sur la durée même.Les explications mécanistiques, disions-nous, sont valables pour les systèmes que notre pensée détache artificiellement du tout.Ils proposent donc des biens estimés à une valeur bien supérieure à la valeur de marché alors que les acquéreurs eux souhaitent à tout prix profiter de la crise pour faire une affaire.Concentrez-vous alors sur ce que vous éprouvez, vous sentirez que l’image complète est là, mais fugitive, véritable fantôme qui s’évanouit au moment précis où votre activité motrice voudrait en fixer la silhouette.Parce que le fonctionnement des écosystèmes et leurs relations avec les sociétés humaines sont extraordinairement complexes et difficiles à prédire, les décisions privées et publiques qui ont un impact sur la biodiversité ne peuvent se dispenser d’éclairage scientifique.Aujourd’hui, la Fed est encore capable de sauver les meubles, voire de casser cette configuration infernale qui se met en place.Le problème est que les autres acteurs voient leur situation se détériorer et ils chercheront à s’opposer au projet ou à demander une compensation.Les résolutions de l’Assemblée Générale n’ont cependant aucun pouvoir juridique contraignant, contrairement à celles du conseil de sécurité.Si les ressources qui devaient leur être consacrées avaient été détournées pour être employées au placement le plus prudent, la culpabilité morale aurait été la même.Depuis cette crise vraiment décisive, l’esprit positif, grandissant davantage en deux siècles qu’il n’avait pu le faire pendant toute sa longue carrière antérieure, n’a plus laissé possible d’autre unité mentale que celle qui résulterait de son propre ascendant universel, chaque nouveau domaine successivement acquis par lui ne pouvant plus jamais retourner à la théologie ni à la métaphysique, en vertu de la consécration définitive que ses acquisitions croissantes trouvaient de plus en plus dans la raison vulgaire.Remarquons que cette position philosophique conduit à l’État de Droit et que c’est la condition nécessaire et suffisante pour la liberté du marché : définition, reconnaissance, respect et sécurité des droits de propriété, organisation et contrôle du bon fonctionnement de leur libre transfert par le marché.La révolution du gaz de schiste a permis au gouvernement américain d’investir 10 milliards de dollars dans la R&D durant ces trente dernières années.Bien entendu, cette vision était erronée : le secteur du médicament remboursé ne bénéficie pas, et n’a jamais bénéficié, d’une exemption aux règles de prohibition des ententes anticoncurrentielles posées par l’article L.420-1 du Code de commerce, puisque les prix de vente aux officines pouvaient bel et bien fluctuer, quoique dans les limites posées par l’article L.138-9 du Code de la sécurité sociale.Il y a là, se succédant les unes aux autres, des trillions d’oscillations, c’est-à-dire une série d’événements telle que si je voulais les compter, même avec la plus grande économie de temps possible, j’y mettrais des milliers d’années.C’est dans la recherche d’un équilibre délicat, sans cesse instable, entre les impératifs d’assainissement et ceux de la justice sociale, entre le Nord et le Sud, que l’Europe a un avenir.De la même façon que les cartes pré-coperniciennes permettaient de se repérer dans un monde européen fini mais étaient caduques dans le monde ouvert des grands explorateurs, il nous faut trouver aujourd’hui les instruments de navigation adaptés à un environnement global.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Le poète, pour représenter l’univers visible, est bien en dessous du peintre, et pour l’univers invisible, il est bien en dessous du musicien ».D’abord, les deux principes fondamentaux de la dynamique, le principe de l’inertie de la matière (119) et celui de la proportionnalité des forces aux vitesses, sont l’un et l’autre des résultats de l’expérience et ne sauraient être donnés que par l’expérience, tant qu’on fait profession de ne rien affirmer sur la valeur absolue ou relative des idées d’espace et de temps ; mais l’un et l’autre aussi sont des conséquences nécessaires de la théorie leibnitzienne qui n’attribue aux idées de temps et d’espace qu’une valeur phénoménale et relative[1].Mais notre imagination, préoccupée avant tout de la commodité de l’expression et des exigences de la vie matérielle, aime mieux renverser l’ordre naturel des termes.Elle commence, et pour qu’elle termine il faut, selon l’expression consacrée, que les circonstances s’y prêtent.Tirons-le progressivement de manière à faire sortir du point une ligne qui ira toujours s’agrandissant.

Share This: