Le CAC 40 en quête d’altitude

Si l’on s’efforce de relier par des traits continus les intuitions autour desquelles se sont organisés les systèmes, on trouve, à côté de plusieurs autres lignes convergentes ou divergentes, une direction bien déterminée de pensée et de sentiment.Rien de plus faux historiquement là encore.Chacun a en mémoire la théorie d’Helmut Schmidt, selon lequel « Le profit d’aujourd’hui fait l’investissement de demain, et l’emploi d’après demain ».Ce sera, par exemple, un spectacle auquel nous assistons en voyage, surtout si le voyage a été impro­visé.Ce qu’il faut c’est moins « dire qui est le chef », que faire en sorte que les finalités sur lesquelles chacun est jugé soient claires (et donc que l’on mesure mieux la qualité des soins et leur contribution à la santé des patients), et que chacun des acteurs soit incité non pas à excuser ses faibles performances par les défauts supposés des autres, mais à coopérer pour améliorer la situation. Pour les autres métiers, Arnaud de Lummen confirme la rupture entre les métiers à valeur ajoutée et ceux sans.La léthargie des gouvernementsAutant de postures stratégiques parmi lesquelles les politiciens préférèrent ne pas trancher, conscients qu’ils mettaient là en jeu leur propre carrière.Un des aspects les plus critiquables des nouvelles règlementations réside dans le calcul pro-cyclique des ratios prudentiels : dans une crise grave des pertes entrainent un besoin d’augmentation des fonds propres conduisant à des ventes catastrophiques contribuant au renforcement de la crise dans une spirale infernale.Elles proposent seulement de n’exiger qu’un simple agrément en vue du conseil en investissement (moins contraignant sur le plan capitalistique) en contrepartie du respect par les intermédiaires de règles de bonne conduite directement inspirées de la Directive Marchés d’instruments financiers (test d’adéquation) et des diligences actuellement exigées de la part des Conseillers en investissement financier (CIF).Il y a plusieurs manières de se représenter l’état d’une personne à un moment donné.Pour quoi ?Un danger que l’Allemagne industrieuse tente de corriger en accentuant le recours à l’immigration pour résoudre son manque de main d’œuvre.Le projet de texte favorise la désintermédiation déguisée en forfait.

Share This: