L’Afrique, un continent en ébullition numérique

Les Français ne sont, au demeurant, pas les plus sceptiques, si l’on croit les chiffres publiés par la Commission européenne.Portera-t-on la tyrannie jusque sur nos pensées ?Rien de semblable dans la confusion plus ou moins lente à s’établir, plus ou moins facile à dissiper, d’une expérience actuelle avec une expérience antérieure qui lui ressemble.« Si j’écris sur la probabilité, c’est avec toute mon âme et toute mon expérience dans le domaine de la prise de risques ; j’écris avec mes stigmates, c’est pourquoi ma pensée est inséparable de mon autobiographie », écrit Nassim Nicholas Taleb.Avec cette fois la « bénédiction » des maires et l’indulgence de l’Etat, dans l’attente d’y voir plus clair…Personne ne doit être laissé sur le banc de touche, affirme Jean-Thomas Trojani justice , les effets d’un SIRH global doivent être mesurés, exemples d’indicateurs.On rêve des Océana, des Atlantide, des Salente, des Spensonie, des Icarie, des Utopie, des Phalanstère ; on les peuple d’êtres dociles, aimants, dévoués, qui n’ont garde de faire jamais obstacle à la fantaisie du rêveur.Enfin le sujet qui a perdu l’intelligence de la parole entendue la récupère si on lui répète le mot à plusieurs reprises et surtout si on le prononce en le scandant, syllabe par syllabe.En effet, son judicieux instinct y sentira bientôt un puissant motif nouveau de diriger surtout la pratique sociale vers la sage amélioration continue de sa propre condition générale.C’est donc le comique, sous ses diverses formes, qu’il faut définir d’abord, en retrouvant (ce qui est déjà assez difficile) le fil qui conduit d’une forme à l’autre.Il est donc en train de changer, sans trop s’en apercevoir lui-même, sa tactique à l’égard de l’armée, qu’il entend conserver malgré tout ; ainsi qu’il a modifié son opinion au sujet des machines, qu’il voulait détruire autrefois, et qu’il regarde aujourd’hui comme des instruments de bien-être pour un futur prochain.L’avait-il perdue ?L’Allemagne démontre au contraire qu’il n’y a nul besoin d’ouvrir les magasins le dimanche pour avoir un faible taux de chômage.

Share This: