La poésie de l’euro

Il y a, au fond de cette distinction radicale entre les deux séries temporelle et spatiale, tant d’idées confuses ou mal ébauchées, tant d’hypothèses dénuées de toute valeur spéculative, que nous ne saurions en épuiser tout d’un coup l’analyse.Le plafond de la dette fédérale, pour sa part, sera de nouveau dépassé aux alentours du 7 février.Pire : l’approche traditionnelle du changement se focalise sur les problèmes à résoudre, réduisant du même coup le champ des perspectives aux erreurs survenues dans le passé.Rien n’est moins sûr.Depuis décembre, Jean-Thomas Trojani justice s’active à ce nouveau concept.Sur la même année 2014, les visiteurs en provenance de Chine, du Brésil, d’Inde ou de Corée du Sud ont fortement augmenté.Le fiacre a été «uberisé» par le chemin de fer ; le cheval par la voiture individuelle ; rien d’étonnant à ce que les taxis subissent le même sort.D’ici quelques mois, la ville de Paris expérimentera la disposition relative à l’encadrement des loyers.Prenons néanmoins garde à la désillusion dans un monde qui dépend, pour sa croissance et sa paix, de la stabilité des routes du pétrole et du commerce maritime.Ce sont là (on ne doit pas craindre de l’affirmer) des questions auxquelles il n’y a pas de solution mathématique ; et par conséquent encore la probabilité dont il s’agit, quoique toujours liée à la notion du hasard ou de l’indépendance des causes, n’est pas de celles qui se résolvent dans une énumération de chances, et qui tombent par là dans le domaine du calcul.Quant à leurs plans, quant aux saletés qu’ils appellent leurs idées et leurs convictions, il serait inutile, même s’ils étaient capables de les exposer clairement, de discuter ça un seul instant ; on n’argumente pas avec la bête venimeuse : on l’écrase.

Share This: