Jeu de rôle et drôle de jeu

Mais la pensée, elle aussi, est chose qui vit.Pour preuve, on pourra consulter cet article paru jeudi 28 novembre dans Die Welt, le quotidien « sérieux » du groupe Axel Springer sous la signature de Berthold Seewald et titré « Cinq raisons pour l’incapacité de la France à se réformer.Si les corps étaient abandonnés à eux-mêmes sans qu’aucune force intervint, tout mouvement se continuerait sans changement de vitesse ni de direction.Elle profite de ce que le mot est lui-même une chose pour pénétrer, portée par lui, à l’intérieur de son propre travail.Pareillement, lorsqu’une grave infraction est commise, l’une des meilleures voies permettant d’éviter sa reproduction, c’est de prendre en compte les motivations de son auteur, de ses coauteurs ou complices.Un homme de tempérament froid, nonchalant, pense qu’il n’a pas assez de faits à apporter à la conversation, et doit laisser passer son tour.Or, si nous tenons compte de cette indication et si nous suivons cette nouvelle ligne de faits, nous trouvons que partout où il y a joie, il y a création : plus riche est la création, plus profonde est la joie.Par ailleurs la multiplication des événements extrêmes tels que tempêtes et inondations va nécessiter de concevoir des réseaux électriques de plus en plus résilients : les grandes villes s’organisent pour pouvoir conserver des poches capables de tenir quelques heures avant d’être réalimentées en totalité.Et si les hommes étaient toujours attentifs à la vie, si nous reprenions constamment contact avec autrui et aussi avec nous-mêmes, jamais rien ne paraîtrait se produire en nous par ressorts ou ficelles.Leur temps d’application est suffisamment long pour permettre aux institutions financières de s’adapter et créer, si besoin est, des solutions encore plus complexes pour échapper au régulateur.Tout comme les nombreuses autres mesures « protectrices » prises pendant la crise, cette distorsion des processus du marché contribuera à cimenter l’allocation sous-optimale du capital d’investissement européen, ce qui entrave la croissance économique pour les années à venir.Assez rompus enfin aux exercices judiciaires pour faire valoir leur cause.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois » Le savoir que l’on ne complète pas chaque jour diminue ».Entre 1905 et 1908, l’amirauté britannique avait esquissé le plan d’une guérilla financière et économique contre la puissance montante en Europe, l’Allemagne.J’ai fait une action dont j’ai honte ; aurais-je pu, par un effort de volonté, résister à la tentation et agir d’autre façon ?L’agitation des masses, je l’ai toujours connue, plus ou moins.Tout ce que les lectures ultérieures y ajou­teraient ne ferait qu’en altérer la nature originelle ; et si mon effort pour évoquer cette image devient de plus en plus facile à mesure que je le répète plus souvent, l’image même, envisagée en soi, était nécessairement d’abord ce qu’elle sera toujours.De là on passera, par voie de déduction, à l’idée d’une chute des âmes dans le Temps, puis à celle d’une rentrée dans l’Éternité.Il ne lui paraît pas satisfaisant que la faute reste impunie et la vertu toute gratuite.De plus, la direction de la troisième force ne peut se trouver que dans le plan qui comprend les directions des deux autres ; car, tout étant symétrique de part et d’autre de ce plan, il n’y aurait pas de raison pour que la direction de la troisième force déviât d’un côté du plan plutôt que de l’autre.Pourtant elle possède des qualités d’efficience et d’équité qui méritent d’être prises en considération.La raison nous fait entrevoir deux mondes distincts : le monde réel où nous vivons, un certain monde idéal où nous vivons aussi, où notre pensée se retrempe sans cesse et dont on ne peut pas ne pas tenir compte ; seulement quand il s’agit du monde idéal, personne n’est plus d’accord : chacun le conçoit à sa manière ; quelques-uns le nient tout à fait.

Share This: