Il est né le nouveau consommateur

Alors il sera vrai de dire que les deux mobiles de notre nature concourent vers un même résultat : le Bien Général ; et il sera impossible de dénier à l’intérêt personnel, non plus qu’aux transactions qui en dérivent, du moins quant à leurs effets, la Puissance Morale.C’est en tout cas les commentaires que les initiés en font.Une rupture démocratique car le citoyen est d’avantage associé ; légitime puisque l’Etat et la représentation nationale fixent les règles du jeu et équitable car elle concerne toutes les sources de revenus et tous les acteurs de santé qu’ils soient publics ou privés, hospitaliers ou libéraux.Mais il faut aussi compter avec le développement de services pour lesquels l’électricité n’a pas de concurrent : l’électroménager, l’électronique domestique et tertiaire et l’air conditionné.D’autre part, on pourrait s’installer dans le schéma et attendre indéfiniment l’image, on pourrait ralentir indéfiniment le travail, sans se donner ainsi la conscience d’un effort.Il y aura toujours des salariés prêts à travailler dans les pires conditions, à toute heure, 14 juillet, 1er mai et 1er janvier compris pour plus d’argent.Elles ne résolvent pas tout, entraînent plein de conséquences inattendues (souvent désagréables) et n’entraînent pas la disparition des conflits et des injustices.Aussi bizarre que cela puisse paraitre, il aura fallu attendre la loi du 10 février 2000 transposant la première directive européenne sur la libéralisation du secteur électrique pour voir apparaître pour la première fois la péréquation géographique tarifaire dans le corpus législatif français sur l’énergie.Nous sentons bien, il est vrai, que si les choses ne durent pas comme nous, il doit néanmoins y avoir en elles quelque incompréhensible raison qui fasse que les phénomènes paraissent se succéder, et non pas se déployer tous à la fois.Nous avons choisi de proposer une autre voie, de regarder les choses en face et de changer de perspectives.Ces conversations m’amenèrent un peu plus tard à connaître des cas similaires, et à découvrir qu’ils ne sont pas très rares.Pour mondialiser nos universités, il faut revoir leur financement
Un puissant réseau globalisé aiderait ces nouvelles universités françaises à faire entendre leur voix dans le monde et à disposer de la masse critique pour recruter les meilleurs enseignants et étudiants.Elle est bien plus subtile qu’on ne le pense: ainsi elle ne justifie pas la concurrence partout et tout le temps.Il aura beaucoup d’influence sur l’esprit de ma femme.La mise en place d’instances de médiation pour régler la question des arriérés fiscaux.Il s’agit, en outre, de solutions aux coûts exorbitants.Essayons, un instant, d’en faire une multiplicité.Je dirais même que la vocation d’un « idéal », c’est de le rester.Dans un tel contexte, en lieu de réformes de fond, le gouvernement se complet dans des mesures de faible ampleur.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler ce proverbe chinois « Ne parlez pas dans la rue : il y a des oreilles sous les pavés ».Ni cette métaphysique n’a imposé cette morale, ni cette morale ne fait préférer cette métaphysique.Qu’est-ce, en effet, que la substance, sinon une force qui se développe ?Tous les soirs il se met en habit noir pour dîner, « afin de ne pas perdre, dans son isolement, le respect de lui-même ».Est-ce que le métayage n’est pas une sorte d’association informe, si l’on veut, du capital et du travail ?Et il y a chez l’un et chez l’autre, chez Spinoza surtout, des poussées d’intuition qui font craquer le système.

Share This: