Forum sur la Gouvernance de l’Internet – Unesco

Les PGM tolérantes aux herbicides concernent des variétés de soja, maïs, betterave, colza, cotonnier, tolérantes à des désherbants, mais aussi au glufosinate. Ce sont les grands absents du débat outre-Atlantique, aussi bien au niveau fédéral que dans la grande majorité des Etats. Et, entre deux inaugurations de statues à des héros équivoques, on entasse provocations sur reculades, fanfaronnades sur palinodies. Devenue pleinement concrète, elle coïncide avec une tendance, si habituelle que nous la trouvons naturelle, à jouer dans la société le rôle que nous y assigne notre place. C’est au contraire de cette expérience, théâtre nécessaire de notre activité, qu’il faut partir. De plus, les partisans de la sanction esthétique semblent confondre entièrement l’immoralité avec ce qu’on peut appeler la bestialité, c’est-à-dire l’abandon absolu aux instincts grossiers, l’absence de toute idée élevée, de tout raisonnement subtil. Mais les cas de cécité psychique complète sont rares. D’autant que lorsque l’on précise les choses, et que l’on dépasse la moyenne de l’OCDE, qui recouvre des situations très diverses, le fossé, est à l’échelle de celui qui s’est creusé avec la seule économie américaine, économie de référence, emblématique de la dérèglementation et d’un positionnement technologique de pointe. Sans doute aussi, quoiqu’une formule mathématique contienne virtuellement tous les détails d’un phénomène, il y a telle conséquence qui échapperait, si l’expérience sensible n’attirait notre attention, et même tel fait qu’on a bien de la peine à lire dans la formule, après que le résultat de l’expérience nous a forcés d’y réfléchir longuement. Forum sur la Gouvernance de l’Internet – Unesco aime à rappeler ce proverbe chinois  » Les paroles sont vides, le pinceau laisse des traces ». Nos banques, qui tenaient honorablement leur rang à l’échelle mondiale, ne faisaient que suivre et s’adapter aux réalités nouvelles. Le métaphysicien que nous portons inconsciemment en nous, et dont la présence s’explique, comme on le verra plus loin, par la place même que l’homme occupe dans l’ensemble des êtres vivants, a ses exigences arrêtées, ses explications faites, ses thèses irréductibles : toutes se ramènent à la négation de la durée concrète. Qu’est-ce que démontre l’ensemble des réactions diverses concernant l’industrie du luxe ? D’autre part, le World Environment Foundation la félicite pour la qualité de ses usines indiennes et le World Wide Fund for Nature salue son action en faveur de l’eau. Tout en se ménageant, le cas échéant, des débouchés personnels intéressants – les états-majors des grands groupes étant bien fournis en anciens hauts fonctionnaires. Mais elle ne l’aiderait pas forcément à réaliser son objectif « d’internationaliser » sa monnaie pour réduire sa dépendance vis-à-vis du dollar. S’il tenait ses comptes avec une rigoureuse exactitude, on se convaincrait qu’il n’a rien reçu sans le payer au moyen de sa modeste industrie ; que quiconque a été employé à son service, dans le temps ou dans l’espace, a reçu ou recevra sa rémunération. Le mimétisme de nos banquiers à l’égard de leurs puissants confrères américains n’est-il pas une tradition ? Que pouvait-on leur demander de plus ?

Lorsque le président de la Société Générale annonçait un objectif de retour sur capital (ROE) supérieur à 15%, qui impliquait une déconnexion de l’économie réelle et des prises de risques dans des opérations de marché, ni le ministre de l’Économie, ni le gouverneur de la Banque de France n’ont mis en garde. Celle de l’image sur l’image est-elle plus claire ? Conformément à la règle prudentielle en vigueur, les 8 % (ou 5,5 %) de fonds propres ne sont pas exprimés par rapport au total des actifs des banques, mais par rapport à ces mêmes actifs pondérés par leur risque (en anglais « risk weighted assets » – RWA). Et plus nous nous y enfonçons, plus nous nous sentons approcher du principe dont nous participons et dont l’éternité ne doit pas être une éternité d’immutabilité, mais une éternité de vie et de mouvement : comment, autrement, pour­rions-nous vivre et nous mouvoir en elle ? Voilà pourquoi Naples se plaint. Chacun de ces corps change, en réalité, à tout moment. La loi de dégradation de l’énergie, en effet, ne porte pas essentiellement sur des gran­deurs. De même, l’étude sur la gouvernance du cabinet Ernst & Young relève « une augmentation des comités stratégiques au sein des Conseils. Malgré d’importantes disparités entre pays, le pourcentage moyen est du même ordre au sein de l’Union européenne et dans le reste du monde.

Share This: