Fin d’une année folle, début d’une réforme de la gouvernance

La branche est sans conteste le terrain le plus approprié pour réussir cette généralisation : définition des garanties santé adaptées aux besoins des salariés selon le secteur d’activité, négociation d’un accord tenant compte des intérêts de chacun (salariés et employeurs), simplification des démarches d’adhésion au régime (appréciable notamment pour les petites entreprises).Ils ont choisi d’ignorer le temps et les moyens nécessaires pour former des chercheurs.Intérêt politique ou pas, notre contributeur Antonio Fiori, ne voit qu’une solution : la non-ingérence.Au contraire, une langue est un produit de l’usage.Mais le principe de causalité, en tant qu’il lierait l’avenir au présent, ne prendrait jamais la forme d’un prin­cipe nécessaire ; car les moments successifs du temps réel ne sont pas solidaires les uns des autres, et aucun effort logique n’aboutira à prouver que ce qui a été sera ou continuera d’être, que les mêmes antécédents appelleront toujours des conséquents identiques.La politique de compétitivité menée aujourd’hui conduira inévitablement à essouffler la demande, tandis que l’effet bénéfique sur les exportations sera soit limité, soit nul, si les pays concurrents font de même.Considérons le plus simple d’entre eux, le sentiment de la grâce.Si chacun de nous vivait d’une vie purement individuelle, s’il n’y avait ni société ni langage, notre conscience saisirait-elle sous cette forme indistincte la série des états internes ?La science veut nous enlever notre fragilité humaine, c’est contestable, mais c’est un fait.Elle impose aux intermédiaires financiers ou conseils une obligation de surveillance non seulement de leurs clients, de l’origine de leurs fonds mais aussi une obligation de comprendre la nature des opérations réalisées et leurs bénéficiaires réels.Nous n’avons toujours là que des sensations élémentaires.

Share This: