Dix propositions pour « booster » la France

À moins que ce dernier ne soit finalement le rachat d’une conscience et non véritablement l’intérêt général.En dépit de tout, le respect et l’admiration leur sont dus.Dans cet état, Christian Navlet fonctionne au maximum de ses capacités intellectuelles.Pour eux, en effet, s’il est une chose qu’on ne peut mettre en doute, c’est que la France est le foyer du progrès, le pivot du monde intellectuel ; qu’elle occupe, à la tête des nations, une situation privilégiée que rien, absolument, ne peut entamer.Les objections tirées du vague de la formule démocratique viennent de ce qu’on en a méconnu le caractère originellement religieux.Plus qu’une assistance sociale, cette part de la richesse nationale accordée à tout citoyen de manière inconditionnelle, qu’il travaille ou pas et quels que soient ses revenus, imaginée au 18ème siècle sous sa première forme par le philosophe des Lumières franco-américain, et père fondateur des États-Unis, Thomas Paine, remet totalement en cause notre manière d’envisager la gestion des deniers publics.Sa clarté apparente, notre impatient désir de la trouver vraie, l’empressement avec lequel tant d’excellents esprits l’acceptent sans preuve, toutes les séductions enfin qu’elle exerce sur notre pensée devraient nous mettre en garde contre elle.Elle contrôlerait également les fusions et les acquisitions dans le secteur de l’éducation, créerait ses propres FONDS D’INVESTISSEMENT privés et de capital de risque en éducation et fonctionnerait comme un « fonds de fonds ».L’ironie d’une telle situation – qui eût pensé que je les appellerai un jour à la rescousse ?Notre perception, disions-nous, dessine l’action possible de notre corps sur les autres corps.Nous revînmes vers la fabrique d’essence, un très modeste bâtiment, à quelques pas de la maison et sur la lisière d’un second bosquet d’agrumes.Enfin, pour une part minoritaire de cette mouvance, la violence peut être partie à l’éthique activiste, soit parce qu’elle répond naturellement à une violence de l’Etat supposée plus forte et immorale – et apparaît dès lors légitime –, soit parce qu’elle est au cœur du projet politique consistant à libérer par tous moyens des espaces de l’influence néfaste des intérêts marchands.

Share This: