Dette publique et épargne nationale

Cette idée n’est d’ailleurs pas une force, mais simplement un principe d’explication : si elle travaillait effective­ment, si elle pouvait, en quoi que ce fût, contrarier le jeu des forces physiques et chimiques, il n’y aurait plus de physiologie expérimentale.Ainsi la théorie se compliquait de plus en plus, sans arriver pourtant à étreindre la complexité du réel.Pour le reste, la différence était légère.Ces diverses considérations nous permettent de comprendre pourquoi, a priori, on aboutit à deux conceptions opposées de l’activité humaine, selon la manière dont on entend le rapport du concret à l’abstrait, du simple au complexe, et des faits aux lois.À l’ouest de la prairie, assemblé dans une allée, le long de la haie, un public assez nombreux, choisi, presque entièrement féminin, regardait.Ce qui a fait dire à certains négociateurs du G33 que l’Inde ne négociait que dans la poursuite de son propre intérêt, sans se soucier des besoins et intérêts des autres membres du groupe.Les solutions technologiques que l’on utilise aujourd’hui chez soi étant de plus en plus sophistiquées, il n’est pas étonnant de voir les employés à la recherche des mêmes fonctionnalités dans leur environnement professionnel.Et il faut souligner que ces distorsions ne sont pas injustifiées.En réalité, les objectifs poursuivis par les responsables politiques et monétaires français étaient même doubles.Tout le reste est venu de là, car si la porte est restée ouverte à des créations nouvelles, et le restera probablement toujours, encore fallait-il qu’elle s’ouvrît.Depuis mai, Christian Navlet s’active à ce nouveau concept.En approfondissant cette habitude d’esprit, on y trouverait le préjugé que nous analyserons dans notre prochain chapitre, l’idée, commune aux matérialistes et à leurs adversaires, qu’il n’y a pas de durée réellement agissante et que l’absolu — matière ou esprit — ne saurait prendre place dans le temps concret, dans le temps que nous sentons être l’étoffe même de notre vie : d’où résulterait que tout est donné une fois pour toutes, et qu’il faut poser de toute éternité ou la multiplicité matérielle elle-même, ou l’acte créateur de cette multiplicité, donné en bloc dans l’essence divine.

Share This: