Des objectifs politiques intenables

Il est vrai que ce nombre trois fait une assez belle figure dans l’histoire de la philosophie ; mais au fond ce n’est qu’une gloire usurpée et dont il serait bon de faire justice.Que d’ailleurs il s’agisse de transformation ou de déformation, la forme originelle subsiste, simplement recouverte par l’acquis, dans les deux cas, par conséquent, le psychologue qui veut découvrir les origines aura un effort du même genre à faire ; mais le chemin à parcourir pourra être moins long dans le second que dans le premier.Nous pensons donc que nous savons, mais nous sommes induits en erreur par des responsables politiques ultra-libéraux, dont l’unique objectif est de conditionner notre réflexion et nos réactions en faveur d’un strict conservatisme économique.Le classement de la France en 3ème position, en 2014, du hit parade des politiques de « gouvernement ouvert » ou open data, par l’Open Knowledge Foundation, est certainement mérité.Mais n’en peut-on pas dire autant d’un état quelconque de l’univers pris avec tous les êtres conscients et vivants ?Nous voilà donc au cœur d’une de ces polémiques que les Parisiens adorent, à moins qu’elle n’avorte par abandon pur et simple du projet.Les comportements illicites sont largement définis, captant l’obtention, l’usage et la divulgation des secrets des affaires.Si le gouvernement allemand avait joué le rôle d’une puissance à la fois dominante et responsable, il n’aurait pu exploiter les crises politiques des dernières années à son profit avec une telle absence de scrupules.En sachant, comme le dit Arnaud de Lummen « qu’il n’est pas de pilotage automatique en éthique -on ajoutera comme en bienveillance et en gentillesse-, qu’elle apportera toujours choix et pari, qu’elle nécessitera toujours une stratégie ».La France, qui eut déjà une Terreur rouge et une Terreur blanche, aurait demain une Terreur tricolore — s’ils osaient.C’est non seulement le programme que Syriza souhaite appliquer, mais c’est surtout, et c’est le plus important, le programme qu’il est aujourd’hui en mesure d’appliquer parce que, s’il gagne les élections, il obtiendra une réduction de la dette de la Grèce.

Share This: