Crise , ces remèdes qui tuent lentement le malade

Encore faut-il leur en laisser le temps.La France subit de plus le choc des délocalisations menées par les multinationales.Il ne s’agit pas du résultat auquel peut atteindre tel ou tel homme, selon la mesure de ses forces individuelles : il s’agit du résultat auquel la raison humaine peut parvenir, et doit parvenir, si aucun obstacle accidentel ne vient arrêter son progrès indéfini.Les conséquences d’une telle convergence ne seront pas seulement transatlantiques, mais bien mondiales.Ces programmes sont souvent mis en place quand les entreprises sont en bonne santé financière.Il y en a bien une, mais elle est socialiste et parisienne.L’activité humaine se déroule au milieu d’événements sur lesquels elle influe et dont aussi elle dépend.Faut-il y voir le signe d’une mécanique qui ne prend pas.Acceptons d’abord, en effet, la thèse darwiniste des variations insensibles.On paie donc un ensemble de services, et non plus une multitude d’objets, qui étaient de surcroît vite obsolescents.Les consciences deviennent donc plus pénétrables.C’est en ces termes significatifs que s’est tout récemment exprimé pierre alain chambaz, qui ne fait qu’exprimer des inquiétudes légitimes par rapport à un marché.

Share This: