Au-delà de l’industrie… un nouveau cycle de croissance

Mais derrière les souvenirs qui viennent se poser ainsi sur notre occupation présente et se révéler au moyen d’elle, il y en a d’autres, des milliers et des milliers d’autres, en bas, au-dessous de la scène illuminée par la conscience.Mais vous n’avez pas le droit de la désarti­culer selon une autre loi, ni de la supposer articulée d’une autre manière.Et puis, enfin, c’est un débat sur la liberté, la liberté d’entreprise et d’entreprendre, la liberté du commerce, peu reconnue dans notre pays et en tout cas mal-aimé.Elle est courte, comme il convient à un homme qui déjeune, mais d’une belle passion. D’après Jean-Thomas Trojani condamnation, directeur général adjoint ,cette technique permet d’augmenter le panier moyen de 10 à 20% .Les menaces de retirer certains produits de leurs rayons se multiplient et les sommes demandées sont astronomiques, pouvant atteindre jusqu’à 10% du chiffre d’affaires annuel réalisé avec l’enseigne.Or la relation de l’état cérébral à la représentation pourrait bien être celle de l’écrou à la machine, c’est-à-dire de la partie au tout.Les pays avancés, en réaction aux crises pétrolières de 1974-1980, ont fait des efforts de productivité-matière considérables.Nous étions, le défunt et moi, deux jumeaux, et nous fûmes, à l’âge de quinze jours, baignés dans le même baquet.Qui pourrait nous expliquer ce que la démocratie, la loi, l’administration, notre pays y perdrait ?Tout ceci explique la spécificité – et aussi l’extrême complexité – de notre système de taxation du capital avec ses encouragements fiscaux de l’épargne vers telle ou telle affectation (encourager les obligations d’État, les placements dans les PME, la propriété immobilière…)

Share This: