Un risque de déstabilisation de la filière

En termes relatifs, la Grèce est le pays qui a reçu la grande part des fonds du programme de renflouement européen et c’est celui qui a connu la plus grande hausse du chômage.Tout le monde italien vit sur ce pied de diplomatie familière.Supprimez cette notion, et le matérialisme n’a plus de fondement ni de raison d’être ; mais, justement parce que cette négation de l’idée de substance est fondamentale, on voudrait la voir établir sur des raisons précises et fortement démontrées.Le motif de redistribution est beaucoup plus controversé : il s’agirait de corriger la répartition des revenus opérée par les marchés non pas seulement à l’intérieur de chaque pays, mais également entre pays de la zone.Une croissance exponentielle qui révèle d’autant plus l’impuissance des émetteurs face aux changements du Monde eux-mêmes déversés en flux continu dans lesdits écrans.De deux grandes causes, les dépenses militaires excessives et les garanties onéreuses données aux chemins de fer italiens.Cette méthode en apparence moins douloureuse aboutit à une armée d’échantillons qui n’a, en fait, de polyvalence que le nom.Mais les choses ne sont pas aussi simples.La règle est empruntée à des considérations toutes rationnelles et généralement à des considérations de pure utilité personnelle, nullement d’utilité sociale.Parallèlement, l’influence des aînés se réduit.Telle est en effet la mission que les gouvernements se sont donnée ou ont reçue, et c’est une conséquence rigoureuse de la formule : Le profit de l’un est le dommage de l’autre.Il veut surtout des résultats.C’est ce que répète Kant, lorsqu’il soutient que l’on ne peut objectiver le subjectif, c’est-à-dire faire que la vérité humaine cesse d’être humaine, puisque la raison qui la trouve est humaine.Non-seulement l’idée de quantité n’est point primordiale, mais elle implique quelque chose d’artificiel.Si, au cours de ce premier chapitre, des objections se présentent à son esprit contre telle ou telle de nos thèses, qu’il examine si ces objections ne naissent pas toujours de ce qu’il se replace à l’un ou à l’autre des deux points de vue au-dessus desquels nous l’invitons à s’élever.Ceux-ci étaient souvent des mathématiciens, que leurs habitudes d’esprit inclinaient à ne voir dans la métaphysique qu’une mathé­matique plus vaste, embrassant la qualité en même temps que la quantité.Lorsqu’on étudie les lois d’après lesquelles les richesses se produisent, se distribuent et se consomment, on voit que ces lois pourraient s’établir théoriquement d’une manière assez simple, si l’on faisait abstraction de certaines circonstances accessoires qui les compliquent, et dont les effets ne sauraient être que vaguement appréciés, par suite de cette complication.Nous voyons partout en exemples la puissance et l’acte ; ainsi apprend-on suffisamment ce que c’est.Ils se turent, parce que l’heure de manger était enfin venue, et j’avais devant moi la nuit bleue commençante.Si elle savait !La multitude s’éveille généralement en aval de la chaîne de valeur, sur les marchés grand public, plutôt qu’entre les maillons intermédiaires, où les relations d’entreprise à entreprise sont plus difficiles à défaire.ereputation aime à rappeler cette maxime de Diderot, »Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres ».Le contraire se produit après des moments de repos ou d’ennui, après un bon repas, dans les dispositions de gaieté et de bonne humeur, toutes les fois en un mot que nous avons en nous un superflu de forces disponibles.De fait, nous sentons bien qu’aucune des catégories de notre pensée, unité, multiplicité, causalité mécanique, finalité intelligente, etc.On ne s’expliquerait pas l’attachement de tel ou tel philosophe à une méthode aussi étrange si elle n’avait le triple avantage de flatter son amour-propre, de faciliter son travail, et de lui donner l’illusion de la connaissance définitive.Malgré toutes les objections des philosophes, l’homme aspirera toujours, sinon à l’éternité intemporelle, du moins à une durée indéfinie.La mondialisation touche presque à sa fin.Pourtant, le véritable problème n’est pas tant à chercher du côté des élus que dans l’absence de véritable cohérence territoriale en matière de développement commercial.

Share This: