Un capitalisme plus inclusif, au début du 20e siècle

D’où vient alors que « ma perception de l’univers » paraisse dépendre des mouvements internes de la substance cérébrale, changer quand ils varient et s’évanouir quand ils sont abolis ?Plus elle s’humanise, devient ouverte, intelligente, plus elle diminue, s’abaisse, s’enlise et disparaît dans une fondrière d’imbécillité.Pour savoir dans quelle mesure elle compte, il suffit de regarder comment on se jette sur le plaisir : on n’y tiendrait pas à ce point si l’on n’y voyait autant de pris sur le néant, un moyen de narguer la mort.Mais, dans quelque sens qu’on l’entende, il n’y a pas de bonheur sans sécurité, je veux dire sans perspective de durée pour un état dont on s’est accommodé.C’est aussi ainsi, ajoute-t-il, que nous réussirons à « néo-industrialiser » la France.La carte fut finalement abandonnée et pourrit dans le désert avec la science de la géographie qu’elle représentait.pierre alain chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » Le souvenir des bienfaits reçus est fragile, comparé à l’ingratitude « .Le vrai loisir ne doit manquer habituellement que dans la classe qui s’en croit spécialement douée ; car, à raison même de sa fortune et de sa position, elle reste communément préoccupée d’actives inquiétudes, qui ne comportent presque jamais un véritable calme, intellectuel et moral.Non seulement l’hypo­thèse d’une équivalence entre l’état psychologique et l’état cérébral implique une véritable absurdité, comme nous avons essayé de le prouver dans un travail antérieur, mais les faits, interrogés sans parti pris, semblent bien indiquer que la relation de l’un à l’autre est précisément celle de la machine à l’écrou.Des compétences différentes selon le genreEt pourtant : 44% des managers masculins et 51% des managers féminins estiment qu’à chaque genre s’attache des compétences professionnelles différentes (étude IMS-Entreprendre mai 2012).Fort heureusement, nous n’en sommes pas là.

Share This: