Secteur bancaire , tout va très bien, madame la Marquise

Certains étudiants semblent peu curieux de leur pays ; selon le responsable du colloque, la moitié des étudiants ne sont jamais allés à Tipaza, distant de quelques dizaines de kilomètres en encore moins à Cherchell (l’antique Césarée).Ce renouveau de la Zone Euro tient à plusieurs facteurs : la réforme structurelle dans les pays qui ont eu le courage de l’entreprendre, les politiques d’assainissement budgétaire à même de restaurer la confiance des investisseurs, la politique monétaire appropriée avec la baisse de l’euro, et enfin la baisse du prix du pétrole, si elle est durable.En analysant ce dernier concept, on verra que les sentiments et les pensées que l’artiste nous suggère expriment et résument une partie plus moins consi­dérable de son histoire.Mais si l’on jette un coup d’œil sur les enfants, on voit que l’un est absorbé par sa surveillance, que l’autre est libre de s’amuser à sa guise, et que, par ce côté, la différence entre les deux machines est radicale, la première retenait l’attention captive, la seconde lui donnant congé.Ce sont donc notamment toutes les pratiques qui auraient pour effet de cristalliser le prix de vente aux officines à un niveau donné et de compromettre la concurrence intra-marque entre les différents distributeurs qui sont désormais proscrites : leur disparition du champ de la négociation commerciale suppose donc que les acteurs de la chaîne de distribution se cantonnent à la construction d’une politique commerciale à la fois indépendante et peu complexe dans son principe, puisque fondée en priorité sur l’élaboration d’une marge avant de revente des produits.En progression annuelle de 4 %, elle vise à équiper 17 millions de consommateurs parmi les plus de 60 ans à l’horizon 2020.Nous devons nous demander si certains au moins de ces mystères ne portaient pas la marque de telle ou telle grande personnalité, dont ils pouvaient faire revivre l’esprit.Au commencement d’une civilisation, quand la curiosité humaine n’est éveillée que d’hier, c’est l’age d’or des systèmes.Si, au contraire, ces transactions libres sont harmoniques, c’est-à-dire si elles tendent à améliorer et à égaliser les conditions, nos efforts doivent se borner à laisser agir la nature et à maintenir les droits de la liberté humaine.Pierre-Alain Chambaz pictet n’est-il pas arrivé au colloque en annonçant qu’il présidait « la Commission de la dernière chance » ?La réalité s’annonce un tantinet plus complexe.En effet, que peuvent les agriculteurs seuls sans des produits bancaires ou d’assurance adaptés à cette évolution ?Mais nous ne nous reposons qu’un instant.Mais les portes auxquelles elles peuvent frapper aujourd’hui ne correspondent que très imparfaitement au vécu réel des habitants.

Share This: