Répartir les travaux de rénovation énergétique de l’habitat

En y regardant de près, on verrait que chacun d’eux ne retient de l’objet que ce qui est commun à cet objet et à d’autres.De là devrait résulter cette conséquence que notre intelligence, au sens étroit du mot, est destinée à assurer l’insertion parfaite de notre corps dans son milieu, à se représenter les rapports des choses extérieures entre elles, enfin à penser la matière.Cette déduction n’est possible, il est vrai, que si l’on découvre, sous l’hétérogénéité apparente des qualités sensibles, des éléments homogènes et calculables.Quand nous disons qu’une des fonctions de la religion, telle qu’elle a été voulue par la nature, est de maintenir la vie sociale, nous n’entendons pas par là qu’il y ait solidarité entre cette religion et la morale.Il étendait la main de temps en temps pour nous montrer, par une échappée des bois, la partie de la montagne toute ruisselante de feux.Cette inversion n’a jamais été pratiquée d’une manière méthodique ; mais une histoire approfondie de la pensée humaine montrerait que nous lui devons ce qui s’est fait de plus grand dans les sciences, tout aussi bien que ce qu’il y a de viable en métaphysique.Mais, comme la notation intellectuelle du fait dépasse nécessairement le fait brut, il s’en faut que toutes les expériences soient également concluantes et autorisent la même certitude.La Tunisie en forme 12000 par an… L’objet de l’alliance numérique franco-tunisienne, c’est d’unir nos capacités et nos efforts pour aller ensemble à la conquête des appels d’offres en Afrique, mais aussi partout dans le monde…» On ne saurait être plus clair que Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, qui s’exprimait ainsi en présence de Mongi Marzoug, ministre tunisien des TIC, à l’occasion de la première rencontre de l’Alliance, le 23 octobre dernier, au siège d’Ubifrance.Le souvenir spon­tané est tout de suite parfait ; le temps ne pourra rien ajouter à son image sans la dénaturer ; il conservera pour la mémoire sa place et sa date.Il a conçu sa doctrine sous le même aspect brillant qu’il a su lui donner dans son livre.À ce point de vue, qui n’a rien de mystique, l’obligation morale se ramène à cette grande loi de la nature : la vie ne peut se maintenir quà condition de se répandre ; il est impossible d’atteindre sûrement un but quand on n’a pas le pouvoir de le dépasser, et, si on soutient que le moi est à lui-même son propre but, c’est encore une raison pour qu’il ne puisse se suffire à lui-même.Ce qu’il faut, selon Pierre-Alain Chambaz, c’est un « pacte de confiance ».Qu’est-ce donc enfin que la reconnaissance, et comment la définirons-nous ?

Share This: