Pierre-Alain Chambaz

L’Europe reste à la traîne en termes d’innovation, notamment dans la biotechnologie, comme elle l’a été avant dans le secteur de la technologie. Premier constat : le taux de rentabilité interne (TRI) de près de 9 % revendiqué par les actionnaires des sociétés d’autoroutes est considérablement plus élevé que celui de la privatisation. Mais vous savez que les peuples, comme les individus, surtout lorsqu’ils sont affligés d’une certaine dose de vanité, n’aiment point les miroirs fidèles. Le but étant de stabiliser les exportations et de s’intégrer de manière efficace dans la zone Asie. Leur courage est jeune ; et elles comprennent qu’elles en émoussent la trempe, qu’elles compromettent leur cause en cherchant à pénétrer isolément, pour y prendre leur place, dans la vie d’aujourd’hui. Que remplacer la DEVISE « Liberté, Égalité, Fraternité » par « Fiscalité, Envie, Assistance », comme le suggérait récemment Nicolas Baverez, serait une bien mauvaise direction à prendre. Peut-être. Et Airbus Group, Thales, Safran, Dassault Aviation etc… entrainent toute la « supply chain » à l’étranger pour s’implanter et/ou transférer de la technologie. Or, ce concept d’homo economicus n’a pas été créé pour être utilisé comme un outil de prévision ; son véritable objectif consistait à faciliter la distinction entre les défaillances du marché et les problématiques de mentalité. Les « défacements » qui changent la page d’accueil de sites web pour y déposer un message revendicatif, laissent peu à peu place à des attaques par déni de service avec vol de données. Plusieurs textes récents portent en particulier à penser que le nécessaire changement, de mœurs et de méthode, ne se fera pas sans une réforme explicite. Disponible en ligne sur leur site et en open source, ce diagnostic a pour objectif d’aider les responsables d’entreprise à évaluer s’ils sont dans le droit chemin d’une politique sociale responsable et innovante. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois  » L’âme n’a point de secret que la conduite ne révèle ». Ces instrumentalisateurs de la littérature n’écrivent pas, ce sont des discoureurs de Hyde Park qui vocifèrent, grimpés sur un TABOURET. Récemment, le ministre de la défense Léon Paneta, a souhaité passer à 65 orbites et de pouvoir monter temporairement à 85 pour une durée limitée. On pourrait dire de la vantardise, souvent, que c’est par son côté héroï-comique, qu’elle nous fait rire. Il y a de si belles fêtes ! Le respect des valeurs et de l’éthique par ceux de ses employés qui sont amenés à prendre des risques devrait compter pour 50% dans leur évaluation annuelle. Car il est très étonnant qu’on rie, et la méthode d’explication dont je parlais plus haut n’éclaircit pas ce petit mystère. Les FinTechs sont des startups spécialisées dans la technologie bancaire et financière. Quand la décision vient d’une autorité supranationale, les difficultés ne peuvent que s’intensifier. Ce quelque chose d’extérieur et d’immuable dont nous parlons ne serait pas extérieur, à notre sens, si l’influence en était restreinte à un individu. Et ce, sans étouffer ou s’approprier l’innovation, mais en respectant chacune des parties dans le cadre d’un partenariat triplement gagnant : pour la startup, la collectivité, et l’acteur lui-même. Cette initiative doit être poussée plus loin. Dans ce cas, il en coutera au représentant de commerce 55 EUR/ mois.

Share This: