Pierre-Alain Chambaz

« Réunis en « parlement » les 5 et 6 novembre dernier au Conseil économique et social (CESE), le réseau d’entrepreneurs d’Avenir a fait salle comble. De manière générale, le message martelé par la Chine est qu’elle procédera à de vastes consultations pour ses projets, notamment eu égard à l’ambitieux programme d’infrastructures ferroviaires et routières qu’elle entend mener entre l’Asie et l’Europe, en passant par l’Asie centrale et l’Asie du Sud-est. Non pas certes que le Bouddhisme ait ignoré la charité. Quand je rentrai à l’hôtel de l’Aquila nera, mon hôtesse, me voyant ravi, à cause de Siena gentile :— Quel dommage, monsieur, que vous ne soyez pas venu en août ! Comme l’empirisme, il cherche à relier ces fragments entre eux pour refaire l’unité de la personne. Ceux-ci sont déjà fortement taxés, après les hausses pratiquées par les gouvernements Fillon, puis Ayrault. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « On ne fond pas une bonne épée avec du mauvais fer ». Nous n’avons que deux moyens d’expression, le concept et l’image. Il n’est même pas nécessaire qu’ils la morcellent en corps. Mais nous n’avons pas à approfondir ce point. On pourrait en sourire si c’était là la première atteinte à la liberté de la presse. Et l’entreprise obtient des informations essentielles qui lui permettent de mieux comprendre comment son système de distribution est perçu, et peut être amélioré. On ne saurait cependant planifier dans le long terme en se basant sur des hypothèses moyennes : les prévisions à un an sont déjà quasiment impossibles. Depuis 2007, les indicateurs les plus conjoncturels, comme par exemple la confiance des consommateurs ou celle des chefs d’entreprise – a priori beaucoup plus sensibles au contexte politique que des indicateurs de production- , évoluent exactement de la même façon en Belgique et dans l’ensemble de la zone euro. Tout ce monde paraît assemblé pour remplir un devoir nécessaire à la permanence de sa suprématie ; pour exercer une fonction traditionnelle, mécanique, sans signification précise en elle-même, mais qui rapproche les uns des autres, à époques fixes, les membres d’une famille que séparent la diversité de leurs occupations. Et c’est là un domaine où l’État peut intervenir. Enfin, si en 2012 les femmes passaient moins de temps en ligne que les hommes, leur temps de consultation progresse plus vite et l’écart tend à se resserrer selon Médiamétrie (La fréquentation média et les loisirs numériques au féminin, avril 2013). Deuxième point de fragilité, le bâtiment. Leur action est directe et indirecte. En l’espèce, de tels comportements peuvent difficilement être retenus à l’encontre de la plateforme Airbnb. Le grand pas en avant que l’Union Européenne a le pouvoir d’effectuer, c’est d’achever la construction du marché unique numérique – un objectif que la Commission Européenne considère à juste titre comme crucial pour l’avenir du continent. Cela veut dire que si on voulait respecter les critères de Maastricht avec une certitude de 95%, il faudrait viser un budget à l’équilibre chaque année. Tout n’est pas mauvais, mes chers frères, dans l’idée nationaliste. On dira que ce n’est pas l’honnêteté d’Alceste qui est comique, mais la forme particulière que l’honnêteté prend chez lui et, en somme, un certain travers qui nous la gâte.

Share This: