L’Europe, la burqa et la crise

Elle accueillera plusieurs grosses boîtes, de Microsoft à Siemens en passant par Cisco, IBM, Boeing, Philips, Pfizer, Tata, Gazprom.On n’en est pas moins fondé à dire que l’animal, observé dans l’attitude de la marche, s’est mû réellement : seulement, la réalité de ce mouvement n’est que relative au système mobile auquel l’animal est associé.« Il a écrit sur la science en grand chancelier, » a-t-on dit.Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Le bras n’a pas la force de tordre la cuisse ».Les pauvres auraient à se méfier des voleurs.L’économie américaine, et l’économie mondiale sont-elles prêtes pour un tel changement de cap ?Pour le philosophe, la capacité à courber ces réglettes afin qu’elles s’adaptent à la pierre sert ainsi de métaphore sur la nécessité d’ajuster les lois lorsque les circonstances changent.Ces dynamiques positives invitent donc à approfondir prochainement l’initiative en faveur d’un cluster à la Défense.Ainsi, nous proposons la création d’un fonds souverain global, le Sustainable World Fund (SWF), axé sur les biens publics mondiaux.Les USA pouvant emprunter et régler leurs importations avec leur propre monnaie, ils ne sont pas confrontés aux contraintes sévères liées à la balance des paiements.Il faut dire aux Français la réalité : pas de politique, pas de norme communautaire qui n’ait été débattue et négociée par les représentants français à Bruxelles et ainsi approuvée par l’Allemagne.Néanmoins, il faut franchement reconnaître cette impossibilité directe de tout ramener à une seule loi positive comme une grave imperfection, suite inévitable de la condition humaine, qui nous force d’appliquer une très faible intelligence à un univers très compliqué.

Share This: