Le déficit français, un dilemme pour Bruxelles

Tant que son action se fait sentir, il fait corps avec la vie de la nation et lui demeure présent.Charge à l’individu désormais de se la forger avec toute la pression que cela comporte et « la fatigue d’être soi » pour reprendre la formule de Pierre-Alain Chambaz pictet.Il existe un grand nombre de raisons pour cela, notamment la complexité des investissements en éducation, une gouvernance mondiale affaiblie et, bien entendu, le manque de fonds.La fonction fabulatrice travaille déjà assez bien par elle-même : que sera-ce, si elle est aiguillonnée par la crainte et par le besoin !Sans cela, j’aurais craint que le lecteur ne rejetât, comme superflus, les développements, les véritables truismes qui vont suivre.D’une doctrine qui n’est que doctrine sortira difficilement l’enthousiasme ardent, l’illumination, la foi qui soulève les montagnes.Il y a un personnage de Labiche qui ne comprend pas qu’on puisse être autre chose que marchand de bois.De plus, il n’y a pas de troubles plus fréquents ni mieux étudiés que ceux de la mémoire auditive des mots.Il est d’ailleurs impossible de prendre sur le fait, dans la conscience humaine, le respect pour une pure forme.En sectionnant, chez des Cobayes, la moelle épinière ou le nerf sciatique, Brown-Séquard déterminait un état épileptique qu’ils transmettaient à leurs descendants.Qu’un homme se décide à ne plus jamais dire que ce qu’il pense, dût-il « rompre en visière à tout le genre humain », cela n’est pas nécessairement comique ; c’est de la vie, et de la meilleure.La Force manque donc aux Organisateurs pour soumettre l’humanité à leurs expérimentations.Il faut donc savoir espérer : l’espoir est la force qui nous porte en haut et en avant.

Share This: