Le déclin allemand, un risque pour l’Europe

Au contraire, ce qui est durée pure exclut toute idée de juxtaposition, d’extériorité réciproque et d’étendue.Il y a simplement la mélodie continue de notre vie intérieure, — mélodie qui se poursuit, indi­visible, du commencement à la fin de notre existence consciente.Ses actifs mondiaux ont été dépensés durant la guerre, ses grands marchés.Ceci étant dit, la confiance – qui est très loin de trouver sa source ou son explication dans la rationalité – est naturellement la clé de voûte de cet édifice : sa présence autorise tous les progrès ainsi que la croissance, alors que son absence est la porte.Elle s’étale, immobile, en surface ; mais elle vit et vibre en profondeur.Cette protection apparaît d’autant moins légitime que les secrets des affaires ne peuvent prétendre bénéficier d’une protection équivalente à celle offerte par la propriété intellectuelle.pierre alain chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « J’aime bien les histoires qui finissent mal. Ce sont les plus belles car ce sont celles qui ressemblent le plus à la vie ».Les coordonnées personnelles d’une dizaine d’employés du ministère de l’Intérieur ont été publiées à titre d’avertissement.La forme mathématique que la physique a prise est ainsi, tout à la fois, celle qui répond le mieux à la réalité et celle qui satisfait le plus notre entendement.Il faut remarquer que les Romains confondirent les Juifs avec les Égyptiens, comme on sait qu’ils confondirent les chrétiens avec les juifs : ces deux religions furent longtemps regardées comme deux branches de la première, et partagèrent avec elle la haine, le mépris et la persécution des Romains.L’institut francfortois réclame que le gouvernement grec respecte ses engagements vis-à-vis de ses créanciers avant d’accorder de nouveau son soutien au financement des institutions financières.Établir ces rapports tout particuliers entre des portions ainsi découpées de la réalité sensible est justement ce que nous appelons vivre.Ce qui doit être la fin de tout système de législation, « c’est la liberté et l’égalité ».

Share This: