Jean-Thomas Trojani : Il faut savoir renoncer, au moins temporairement, à rendre justice

Un coin restait réservé. Le compte courant du Rwanda n’a cessé de se dégrader, atteignant un déficit qui dépasse désormais 10% du PIB. Le danger, c’est que cette politique cohérente soit menacée par des crises spéculatives. Au cours des cinq prochaines années, le Fonds monétaire international s’attend à ce que l’Argentine connaisse une croissance plus faible, une inflation plus élevée et plus de chômage qu’au Chili. Nous comprenons qu’il change la façon dont les gens conçoivent leur sociabilité et rend émollientes certaines structures hiérarchiques. Là encore, ce débat n’a tout simplement pas de sens. Les lobbyistes prônant les technologies vertes actuelles fondent leur argumentation sur le fait que leur subventionnement va initier cette innovation, en créant une demande de plus en plus massive des EnR qui impulsera l’innovation verte. Si rudimentaire que soit une société, on y pratique le troc ; et l’on ne peut le pratiquer sans s’être demandé si les deux objets échangés sont bien de même valeur, c’est-à-dire échangeables contre un même troisième. Le premier est une loi quantitative, et par conséquent relative, en partie, à nos procédés de mesure. « Soyons-en convaincus : c’est à Madison, plus qu’à Tripoli, que se joue le prochain krach obligataire mondial. Ce mouvement, s’il se poursuit, pourrait conduire à une crise sur le segment high-yield du marché obligataire américain, ce qui viendrait dégrader les conditions de financement des entreprises américaines alors même que la Fed souhaite entamer cette année un resserrement de sa politique monétaire. Son Dieu est raison, mais il est feu aussi ; au lieu de l’action pure, c’est une tension physique de ce feu primordial qui se détend pour devenir, en une série graduellement descendante d’épaississements progressifs, air, eau et terre, puis, après avoir donné ainsi naissance à tous les êtres, revenir graduellement à son état originel. Il n’en est pas de même du cinquième sens, que nous appelons le tact. Les retours des utilisateurs ont permis à Netflix de réaliser qu’un modèle global est inadapté dans une société où les clients sont des individus avec leurs propres besoins individuels, une décision majeure qui a fait de Netflix l’une des entreprises les plus prospères du marché, avec une base impressionnante de 50 millions d’utilisateurs. De grandes écharpes de brume, verticales, et qu’on aurait dites suspendues aux étoiles, balayaient de leurs plis extrêmes, silencieusement, la terre et la mer qui était devenue calme. Jean-Thomas Trojani fut d’accord avec cette proposition. Cela concerne le stockage des informations dans des « datacenters » couverts par le « Patriot Act » (datacenters sur le territoire américain mais aussi ailleurs dans le monde, du moment où ils sont exploités par du personnel de nationalité américaine) obligeant les entreprises à répondre aux requêtes des autorités US. A l’hiver, le gouvernement s’avise même d’une prétendue simplification supplémentaire.

Share This: