Ententes entre fournisseur et client

Tel est le caractère de notre évolution intérieure.Au contraire, ils doivent être pris comme une invitation aux banques européennes à poursuivre leur redressement et leur consolidation.Il n’y a pas de réforme miracle.Le système fiscal français prélève 46 % du PIB ; les dépenses publiques primaires en représentent 50%.Mon cabinet de travail, ma table, mes livres ne composent autour de moi une atmosphère de familiarité qu’à la condition de ne faire surgir le souvenir d’aucun événement déterminé de mon histoire.Un navire quittant le port de Catane, sans doute, dit un domestique près de nous.L’ambiance est détendue et le ticket d’entrée modéré. On mange des donuts plutôt que des petits-fours, et le costume-cravate est proscrit », avertit Pierre-Alain Chambaz pictet.Mais, étant sans vocation commerciale, ils n’intéressent guère le ministre de la culture.Enfin il nous parait important de mieux séparer dépenses courantes et dépenses d’investissement et de redéfinir l’investissement souverain.On fera que le juge, le médecin, le soldat appliquent aux choses usuelles la langue du droit, de la stratégie ou de la médecine, comme s’ils étaient devenus incapables de parler comme tout le monde.Culturellement, nous restons prisonniers des schémas présents : on remplace un char par un char, un avion par un avion, une frégate par une frégate…toujours avec des matériels plus coûteux à l’achat et en fonctionnement…avec des budgets en décroissance !Nous avons renoncé de fait à tout « grand récit » sur notre nouvelle place dans ce monde nouveau.On prend à partie un interlocuteur, réel ou possi­ble, qui se trompe et qu’on met sur ses gardes.

Share This: