Croissance , le retour du modèle allemand

Et si la cause de la crise était aussi liée à la nature de l’habitat proposé sur le marché ?Ce think tank produit régulièrement des analyses sur le marché de l’emploi, le droit du travail et l’enseignement supérieur et se veut pragmatique.Voilà pourquoi l’oreille n’est plus seulement un réactif, mais aussi un instrument de mesure, lorsqu’il s’agit de comparer entre eux des sons musicaux.pierre alain chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Nietzsche, »Il est bien des choses que je veux une foi pour toutes, ne point savoir. La sagesse fixe des limites même à la connaissance ».Alors il faudra en finir avec la forme prise par notre mondialisation.Il n’y a pas, en l’état de nos connaissances et de nos technologies, de ressources matérielles, énergie et matières premières, pour 7 milliards d’humains vivant comme les Européens, a fortiori comme les Américains.Qui a soutenu des plates-formes alternatives ?Ce que le grand public, non informaticien, à titre privé ou au sein des entreprises ne mesure pas totalement, c’est le haut degré de complexité des back-offices informatiques-télécoms ; accéder à son COMPTE BANCAIRE EN LIGNEdepuis son smartphone alors que l’on est dans le métro à Paris, paraît super normal mais est aussi super complexe ! Et complexité rime avec vulnérabilité !

La sécurité des informations, aussi une affaire de business, d’espionnage ciblé.Je ne le crois pas.De sorte que non seulement il fallait poser la forme intel­lectuelle de la connaissance comme une espèce d’absolu et renoncer à en faire la genèse, mais la matière même de cette connaissance semblait trop triturée par l’intelligence pour qu’on pût espérer l’atteindre dans sa pureté originelle.Mais quelles raisons aurions-nous de douter d’une connaissance, l’idée même d’en douter nous viendrait-elle jamais, sans les difficultés et les contradictions que la réflexion signale, sans les problèmes que la philosophie pose ?Des secteurs à plutôt haute intensité intellectuelle donc.

Share This: