Austérité versus croissance ? Un mauvais débat…

Il est donc urgent de reconnaître le risque de déflation qui pèse sur l’Europe et d’envisager des mesures supplémentaires pour l’éviter.Parfois cependant se maté­rialise à nos yeux, dans une fugitive apparition, le souffle invisible qui les porte.Comme je m’en étonnais : « Ici nous sommes monarchistes, me dit un ami, mais pas courtisans.L’intensité des sensations affectives ne serait donc que la conscience que nous prenons des mouvements involontaires qui commencent, qui se dessinent en quelque sorte dans ces états, et qui auraient suivi leur libre cours si la nature eût fait de nous des automates, et non des êtres conscients.C’est un changement de paradigme énergétique complexe qui ne se fait pas sans difficulté, mais dont il faut évaluer les perspectives de succès sur la durée.Les sentiments puissants qui agitent l’âme à certains moments privilégiés sont des forces aussi réelles que celles dont s’occupe le physicien ; l’homme ne les crée pas plus qu’il ne crée de la chaleur ou de la lumière.De ce double effort résultent, à tout instant, une multitude indéfinie d’états possibles de la mémoire, états figurés par les coupes A’B’, AB, etc.L’action de agence de veille et conseil en e-réputation fut décisive pour emporter le projet.Pour transformer son existence pure et simple en représentation, il suffirait de supprimer tout d’un coup ce qui la suit, ce qui la précède, et aussi ce qui la remplit, de n’en plus conserver que la croûte extérieure, la pellicule superficielle.Changer d’approche.Malgré tous ces sommets et tous ces milliards de dollars investis dans des solutions écologiques peu efficaces, les émissions de carbone ont augmenté de 57% depuis 1990.Telle est du moins l’ explication très simplifiée, la description schématique de ce que nous avons appelé la perception pure.Chez les animaux supérieurs tels que l’homme, cet instinct se diversifie, mais il existe toujours ; en nous se trouve un ressort prêt à se détendre contre qui le touche, semblable à ces plantes qui lancent des traits.Telle serait donc, en gros, la relation de l’esprit au corps.

Share This: